Inicio Foros ¿Cómo es la vida de un inmigrante en Canadá? Montréal, Ville aux 100 cultures

Este debate contiene 0 respuestas, tiene 1 mensaje y lo actualizó   Invitado MQI hace 14 años, 9 meses.

Viendo 1 publicación (de un total de 1)
  • Autor
    Publicaciones
  • #204502

    Invitado MQI
    Miembro

    Para los que ya están viviendo allá…

    MONTRÉAL, VILLE AUX 100 CULTURES!
    Un article de Claude Couillard

    C’est à une célébration de la diversité de Montréal, ville aux 100 cultures, que nous convie Pointe-à-Callière. Visite d’un chaînon manquant.

    Montréal de la nouvelle immigration
    Pointe-à-Callière se veut l’endroit rêvé pour offrir une exposition sur les Montréalais de souche et d’adoption, venus du Québec ou d’ailleurs, sur le million d’entre eux qui ont choisi la métropole au 20e siècle et qui continuent d’y affluer. Car le musée du Vieux-Montréal repose sur les lieux mêmes où Amérindiens, Français et Anglais se sont croisés. Où, à l’époque des transatlantiques et du train, des milliers d’immigrants ont débarqué de l’Ancien Monde en quête d’une vie meilleure. « C’est un hommage à celles et à ceux qui ont décidé de vivre ici et de bâtir Montréal », explique sa directrice, Francine Lelièvre. Qui font que des quartiers comme la Petite Italie, le Mile End ou Parc Extension changent constamment de visage.

    Chaînon manquant
    Lumineuse, joyeuse avec sa palette rose, rouge et blanc, interactive avec ses écrans tactiles et autres, l’exposition permanente, axée sur le 20e siècle, vient compléter le parcours historique de Pointe-à-Callière. « Le musée s’arrêtait au 19e siècle », dit Francine Lelièvre. L’approche privilégiée n’est pas celle de l’analyse, mais plutôt du parcours personnel. Environ 150 Montréalais de tous horizons ont fait don d’objets chers, associés à la vie quotidienne ou ses événements marquants (naissance, mariage…). Une série de témoignages touchants mettent en scène des couples, des individus, des familles aux origines les plus diverses : Québécois de souche et de Crête, Montréalais d’origine… finlando-italo-écossaise, etc. Réjouissant!

    Invitation à la nuance
    Le ton des Amours de Montréal – Au carrefour des cultures est celui de la célébration. Du coup, il s’y dégage inévitablement une certaine naïveté. Bien sûr, Montréal n’a heureusement pas connu les tensions interraciales de Chicago, de Los Angeles ou de la banlieue HLM parisienne. Mais aussi exceptionnel son degré d’ouverture soit-il, il n’en demeure pas moins que le déracinement, l’arrivée, l’enracinement comportent leur part de défis et de difficultés. Et tout n’est pas rose dans Saint-Michel, Côte-des-Neiges ou Parc Extension, se dit-on. Il eût été éclairant que l’exposition aborde aussi ces facettes, histoire de nous fournir un portrait plus riche, plus nuancé et, conséquemment, plus réaliste de la mosaïque montréalaise.

Viendo 1 publicación (de un total de 1)

Debes estar registrado para responder a este debate.